Otavalo en Equateur Reviewed by Momizat on . En route pour L'Equateur Après 52 jours de voyage en Colombie il est temps de rejoindre l'Equateur qui sera la deuxième étape de notre voyage en Amérique du Sud En route pour L'Equateur Après 52 jours de voyage en Colombie il est temps de rejoindre l'Equateur qui sera la deuxième étape de notre voyage en Amérique du Sud Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Aventura latina » Otavalo en Equateur

Otavalo en Equateur

En route pour L’Equateur

Après 52 jours de voyage en Colombie il est temps de rejoindre l’Equateur qui sera la deuxième étape de notre voyage en Amérique du Sud en Sac à dos.

Pour cela on a pris un colectivo (mini van qui sert de transport collectif) depuis Ipiales (Colombie) jusqu’à la frontière avec l’Equateur. Le trajet coûte 1500 pesos par personne (environ 0,53 euro) et dure 15 minutes.

Pour passer de Colombie en Equateur ça a été très facile. Tout d’abord nous sommes passé par l’immigration colombienne pour obtenir sur notre passeport un tampon de sortie. Le temps de faire la queue en 20 minutes c’était fait.

En sortant on en a profité pour changer les pesos qui nous restait en US dollars (c’est la monnaie qu’utilise l’Equateur) à un homme (change de rue). Le taux était de 1 dollar = 2100 pesos.

Une fois en Equateur je me suis aperçu qu’il me resté quelques pièces colombiennes alors j’en ai profitées à les changer (toujours change de rues). Le taux était de 1 dollar = 2040 pesos. Du coup je me suis aperçu qu’il était plus avantageux de changer son argent côté Equatorien.

A ma grande surprise il a aussi été possible de changer les pièces, alors que normalement que ça soit dans les bureaux de change ou dans la rue ils n’acceptent de changer que les billets.

Attention: Quand vous changer votre argent que ce soit en bureau où dans la rue faites toujours très attention! D’ailleurs je vais prochainement écrire un article à ce sujet pour vous expliquer comment je procède pour éviter les arnaques!

Pour rentré en Equateur il a suffi de remplir un papier et de se présenter devant un douanier pour ce faire tamponner le passeport.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En route pour Otavalo

Une fois en Equateur nous avons pris un taxi jusqu’au terminale de bus de la ville de Tulcán. Prix de la course 3,5 dollars pour 15 minutes de trajet. Evidemment il est possible de partager un taxi avec d’autres gens pour faire des économies, mais nous n’avons trouvé personne.

Une fois arrivée au terminal de bus on a suivit les crient des personnes qui clament « Otavalo, Otavalo » pour trouver le bon bus.  Nous sommes partie de Tulcán à 10h45 pour arriver à Otavalo à 14h15. Avant le départ nous avons pu acheter une portion de poulet avec du riz pour 1,5 dollar qui était très bon. En chemin nous avons eu droit à deux contrôles de police. Prix du trajet 3 dollars par personne. Le bus nous a laché à 15 minutes à pied du centre ville en plein milieu de la route Panamericana qui traverse Otavalo.

Pour rejoindre le logement que nous avions réservé pour notre séjour à Otavalo, nous avons pris un taxi (2 US dollars) comme nous l’avait suggérer Myriam la dame chez qui nous allions dormir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre logement à Otavalo

Durant nos 8 jours à Otavalo nous avons séjourné chez Myriam que nous avions trouvée sur Airbnb. Nous avions réservé sur le site internet une nuit pour 14 euros (12 + 2 de commission pour le site).

Myriam loue deux chambres, nous avions réservé la plus petite des deux parce qu’elle était moins chère. Mais comme la grande chambre était disponible, elle nous a dit que pour le même prix elle nous la laissé 🙂

Comme l’endroit nous plaisait  beaucoup on a décidé d’y rester une semaine. Pour cela nous sommes passé en direct et Myriam nous a laissé le logement à 110 dollars pour 7 nuits. D’après ce que nous a dit Myriam elle loué l’endroit à 14 USD pour une personne et 20 USD pour deux la nuit.

En fait le logement était une petite cabane située dans le jardin comprenant en plus de la chambre, une cuisine et une salle de bain. Il y avait même une cheminée et une très bonne connexion wifi. C’était un endroit très calme où on pouvait observer des petits colibris et jouer avec les deux chiens de Myriam Machu et Coyoté.

Trouver un logement à Otavalo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Visite d’Otavalo

Notre logement était à 20 minutes de marche du centre ville. Otavalo est une ville tranquille qui n’a rien d’exceptionnel mais où on si sens bien.Otavalo est surtout très connue pour sa foire aux animaux qui à lieu chaque samedi. C’est aussi un excellent camp de base pour aller à la Laguna de Cuicocha. Je vous parlerai de tous ça dans les prochains articles du blog.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le marché d’Otavalo

On a également visité le marché du samedi qui est très connu et qui est l’un des plus grands d’Equateur. Il y a énormément de vêtement et de souvenirs qui envahissent de couleurs les étals du marché.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Repas à Otavalo

On n’a eu aucun problème pour se nourrir à Otavalo. La ville comporte 3 super marchés tous accessibles à pied depuis le centre. Et comme nous avions une cuisine dans notre cabane, on en a profité pour cuisinier presque tous nos repas.

Quand nous partions en ville on aimé bien manger une petite glace (0,80 USD) avec laquelle était offert un chocolat que le vendeur nous recommandait de manger en même temps que la glace.

Miriam nous la offert des Quinbolito qui est une spécialité sucrée Equatorienne que l’on retrouve aussi dans le sud de la Colombie. C’est fait à base de farine de mais, de beurre, d’œuf, de fromage et de raisin sec. C’est cuit à la vapeur dans une feuille de Achira.

Elle nous a également fait gouter du jus de tomate de son jardin qui était délicieux.

On a mangé un almuerzo pour 2 USD qui comprenait une soupe, un plat chaud et une boisson. Nous avons également acheté 3 petits tamales pour 1 USD.

Sur la place centrale Risa a voulu gouter à un plat local composé de pommes de terre aux fromages et de bœuf pour 2 dollars.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nouvel an à Otavalo

Pour le nouvel an en Equateur il y a une tradition qui consiste à brûler un mannequin qui symbolise l’année passée (el año viejo), au moment des 12 coups de minuit. Ce rituel consiste à se débarrasser de tous ce qui a été mauvais durant l’année écoulée et de commencer la nouvelle année sur des bonnes base.

Ce diaporama nécessite JavaScript.



Booking.com

A propos de l'auteur

Bonjour à tous je suis Marco l'auteur de ce blog de voyage. J'espère que vous prenez plaisir à suivre mes aventures que je suis heureux de partager avec vous. N'hésitez pas à laisser des commentaires ou à m'écrire un message par la case contact si vous avez des questions, ou simplement si vous voulez vous exprimer. Rejoignez la page Facebook voyageravecmoi pour suivre mon tour du monde en direct.

Nombre d'entrées : 144

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Retour en haut de la page