Sky Burial, l’enterrement traditionnel Tibétain Reviewed by Momizat on . Attention Avant que vous alliez plus loin dans l'article ou que vous visionnez la vidéo, je tiens à vous mettre en garde. Cet article montre des images d'un Sky Attention Avant que vous alliez plus loin dans l'article ou que vous visionnez la vidéo, je tiens à vous mettre en garde. Cet article montre des images d'un Sky Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Tour du Monde » Asie » Sky Burial, l’enterrement traditionnel Tibétain

Sky Burial, l’enterrement traditionnel Tibétain


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /homepages/10/d587610554/htdocs/dossier1/sauvegarde voyageravecmoi.com/www/wp-content/plugins/quick-adsense-reloaded/includes/post_types.php on line 46

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /homepages/10/d587610554/htdocs/dossier1/sauvegarde voyageravecmoi.com/www/wp-content/plugins/quick-adsense-reloaded/includes/post_types.php on line 46

Attention

Avant que vous alliez plus loin dans l’article ou que vous visionnez la vidéo, je tiens à vous mettre en garde. Cet article montre des images d’un Sky burial qui peuvent choquer quelques uns d’entre vous. Des images de sang, de chaires, de mort, de squelette humain etc… sont au programme. Alors si vous êtes sensible arrêtez la lecture et allez plutôt consulter un autre de mes articles ;-).

Sky Burial

Un Sky Burial est un enterrement traditionnel Tibétain où l’on offre les corps des défunts à manger aux vautours. Ca peut nous paraître bizarre ou même barbare mais cela fait partie de leur culture. Pour un tibétain, une fois mort l’enveloppe corporelle n’a plus d’importance et donc ça ne sert à rien de la garder. Selon leurs croyances se rituel permet aux âmes d’atteindre le ciel.

Déroulement du Sky Burial

Dans cet article je vais vous parler du Sky Burial auquel j’ai assisté au village de Larung Gar Gompa. Contrairement à celui de Litang (que vous avez pu découvrir dans l’article: Litang: A la découverte de l’ouest du Sichuan étape 3) qui était assez intimiste et où on pouvait compter les curieux sur les doigts d’une main. Ici à Larung Gar Gompa c’est bien plus gore et plus choquant. Ca ressemble plus à un show morbide entourer d’une cinquantaine de touristes Chinois sans aucune intimité.

Alors comment ça se passe un Sky Burial? Une fois tous les corps rassemblé dans la fosse, ils les déshabillent. C’est le moment où le boucher fait son apparition et commence à inciser la chair des cadavres  avant de commencer à enlever carrément quelques morceaux ! Ensuite il découpe et arrache quelques gros morceaux de peau pour faciliter le repas des vautours. Et oui ça serait bête qu’un des oiseaux sacrés s’étouffe en mangeant. Parce que les vautours mangent tout avec une facilité déconcertante mais avec la peau ils ont plus de mal. En effets celle-ci fait effet de chewing-gum et colle au bec! Ne riez pas, essayer de manger un steak avec un malabar dans la bouche et vous comprendrez!

Le temps que le repas soit servie, les vautours se sont rassemblé en grand nombre prés à en découdre. Sous les chants des moines tibétains ils s’approchent doucement impatient de passer à l’action. Tellement impatient d’ailleurs qu’il y en a un qui à commencer à manger sans attendre le signal la tête la première dans l’estomac et profitant d’être tous seuls pour se régaler. Quelques secondes plus tard un second impatient se joindra à lui, suivi d’une armée de vautours se jetant sur tous les corps. Il n’y avait plus rien à faire quand toute une marée de vautours décide que c’est le moment il n’y a plus qu’à se pousser est laissé faire.

En quelques minutes tout avait disparue, il ne restait que les os et les pieds, impressionnant! On aperçoit même qu’un membre de la tribu n’a pas survécu au carnage. C’était pas de pitié et chacun pour soi! Un coup de bec perdu = un vautour à terre.

Vous pensiez que le spectacle était fini?! Et bien non, tant que tout n’a pas été manger on ne sort pas de table! Mais il ne reste plus rien… Vous n’avez pas bien suivi, on vous a dit qu’il reste les pieds et les os. C’est là ou le boucher refait son apparition pour récolter dans un panier tous les restes et les passer au brouilleur! Ca fera un bruit infernal, les os humains se cassant font un bruit qui fait froid dans le dos. Tout cela donnera une sorte de pâté/poudre rouge que les derniers affamés mangeront jusqu’à la fin sous le regard d’un vieux moine entament ça dernière chanson.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Conclusion

On ne sort pas indemne d’une expérience comme c’elle-ci, assister à un sky burial est une chose que l’on n’oublie pas facilement. C’est vrai que c’est assez violent, et qu’on n’a pas l’habitude de voir ça chez nous. Mais dans le contexte à plus de 4000 mètres d’altitude sous le regard de la famille des personnes décédées et sous les chants des moines tibétains ça donne à réfléchir.

Nous nous mettons nos morts sous terre, eux préfèrent libéré l’esprit du corps pour qu’il soit libre d’aller au ciel, qui a raison? Je ne saurais vous répondre. Tous que je peux vous dire c’est que chacun à sa culture, chacun à ses traditions et que c’est bien de voir comment procèdent les autres sans jugement.

J’espère que vous ne sortez pas trop surpris ou dégouter de cet article mais je tenais à partager ce qu’est un sky burial avec vous, après tout, ça aussi ça fait parti du voyage.

C’était l’article bonus de Larung Gar Gompa: A la découverte de l’ouest du Sichuan étape 5. Les commentaires sont ouverts comme d’habitude, alors n’hésitez pas à me laisser votre ressenti sur ce que vous venez de voir. Allez ce n’est pas tous, mais moi je vais aller nourrir les pigeons histoire de dormir tranquille 😉

Si vous les avez loupé, voici tous les autres articles de mon voyage à la découverte de l’Ouest du Sichuan.

1_ A la découverte de l’Ouest du Sichuan en Chine

2_ Kangding: A la découverte de l’Ouest du Sichuan étape 1

3_ Tagong: A la découverte de l’Ouest du Sichuan étape 2

4_ Xinduqiao: A la découverte de l’Ouest du Sichuan étape intermédiaire

5_ Litang: A la découverte de l’ouest du Sichuan étape 3

6_ Ganzi: A la découverte de l’ouest du Sichuan étape 4

7_ Larung Gar Gompa: A la découverte de l’ouest du Sichuan étape 5

A propos de l'auteur

Bonjour à tous je suis Marco l’auteur de ce blog de voyage. J’espère que vous prenez plaisir à suivre mes aventures que je suis heureux de partager avec vous. N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à m’écrire un message par la case contact si vous avez des questions, ou simplement si vous voulez vous exprimer. Rejoignez la page Facebook voyageravecmoi pour suivre mon tour du monde en direct.

Nombre d'entrées : 144

Commentaires (28)

  • LadyMilonguera

    Selon moi, il n’y a pas à juger, c’est simplement une question de culture… Nos pratiques ne sont ni mieux ni pires… c’est juste différent et dans la mesure où derrière il n’est question que de croyances, c’est tout aussi respectable, même s’il est vrai que pour les occidentaux que nous sommes, il vaut mieux avoir le cœur bien accroché…
    LadyMilonguera Articles récents…Bonifacio : escalier du Roy d’AragonMy Profile

    Répondre
  • Benoit(novomonde)

    Purée c’est carrément impressionnant! ça ne me choque pas mais c’est clair que ça te prend aux tripes de voir ça… C’est intéressant de voir comment se passent les coutumes d’autres gens mais je suis quand même content de ne pas avoir vu ça en live…
    Benoit(novomonde) Articles récents…A la découverte du lac Titicaca et de son isla del solMy Profile

    Répondre
    • Marco

      Salut Benoit 🙂
      Désolé je vois ton commentaire que maintenant je sais pas pourquoi il est arrivé direct dans la boite des spams 🙁
      Oui c’est impressionnant, tu aurais pu le voir à Litang prés de Tagong ils le font aussi mais c’est moins gore 😉
      Merci pour ton commentaire ça me fait super plaisir que tu es vu mon article entre Ouest Sichuan traveler 😉
      Marco Articles récents…Banaue aux PhilippinesMy Profile

      Répondre
  • Jordane de MonBonPote

    Est-ce que ton point de vue ou ton regard sur la vie et/ou la mort ont changé après cette « expérience » ?
    Car moi personnellement, ça me scotche de voir comment dans certaines cultures la mort est perçue, et notamment la question du corps après la mort.
    Jordane de MonBonPote Articles récents…Pessimisme Français et culture de l’échec vu par Canadiens et expatriésMy Profile

    Répondre
  • Marco

    Salut Jordan 🙂
    Forcement ça laisse à réfléchir, mais pour moi après quand on est mort on est mort. C’est fini. On n’est pas là pour voir (j’espère). Mon point de vue c’est que chaque cérémonie est là pour que les proches du défunt se rendent compte que l’être cher est parti. Et puis c’est le moment de rendre un dernier hommage. Après chaque religion, à sa façon de faire chacun son style. Mais bon c’est vrai que quand on n’est pas habitué à voir une autre façon de faire ça peut paraître bizarre. Et puis d’autres culture serait surement scandalisé de voir qu’on garde les corps sous terre ou qu’on les brule non?
    Marco Articles récents…Banaue aux PhilippinesMy Profile

    Répondre
  • Gabin

    Bonjour Marco,

    Expérience particulière mais néanmoins intéressante à partager je pense 🙂

    A ne pas mettre devant les yeux de tout le monde cependant, ça pourrait en traumatiser certains :X Mais tu avertis comme il faut donc 🙂

    Je reste assez dubitatif face à ce rituel je dois t’avouer. Le fait que les vautours mangent les corps, j’ai envie de te dire « Pourqoi pas! ». Mais c’est plutôt le gars qui joue le rôle de boucher/charcutier qui me dérange.. Psychologiquement, comment le mec doit voir ça? Découper des vieux, des enfants, des femmes et des hommes.. même s’ils sont morts, on est d’accord, ça me ramène à un coté cannibalisme primaire (la préparation du repas on dira :$) que je trouve bizarre.

    Encore merci pour le partage et honnêtement, bien qu’ayant le cœur accroché, c’est le genre de rituel dont je me passerais bien d’y assister 😛

    Beau site au passage!
    Gabin
    Gabin Articles récents…Présentation vidéo en 4 minutes! [FR/EN]My Profile

    Répondre
    • Marco

      Salut Gabin,
      Oui le boucher il a un boulot assez troublant quand même. En plus ils ne sont que deux et ils le font tous les jours.
      Oui c’est un rituel un peu spécial, mais bon je souhaitais partager cette tradition qui fait partie de leur culture.
      D’ailleurs c’est le dernier article d’une série de 8 où je voulais partager la culture tibétaine dans l’Ouest du Sichuan en Chine.
      Merci d’être passé par ici 🙂 à bientôt.
      Marco Articles récents…Toulouse la ville de L’aéronautique et de l’espaceMy Profile

      Répondre
  • Robin Capper

    Hi,

    Interesting, if confronting, to see as I have recently visited Tibet. We were told about both Sky (and river) burials but quite another thing to see one.

    Répondre
  • Spinal

    Bonjour Marco.
    Je viens tout juste de regarder ta vidéo et en effet, c’est juste impressionnant, cela doit l’être encore plus en vrai.
    Malgré le caractère *choquant* de la chose, je ne peux que rester curieux et ouvert devant ce rituel.
    Nous avons chacun nos croyances et méthodes mortuaires, et le fait de partager ceci ne peut être que bénéfique si j’ose dire. En effet avoir un esprit ouvert et fort permet de comprendre les différences peuplant notre monde.

    Merci à toi pour cette vidéo et bonne continuation pour la suite!

    Répondre
    • Marco

      Bonjour Spinal,
      Merci de ton commentaire.
      Oui c’est assez choquant, mais je ne souhaitais pas montrer du gore pour du gore.
      Je voulais juste partager la vie des moines tibétains dans l’Ouest du Sichuan en Chine.
      D’ailleurs cet article est le dernier (sur 8) de mon mini reportage à la découverte de l’Ouest du Sichuan en Chine.
      J’ai hésité à le publier pour ne choquer personne, mais comme ça fait partie de leur culture c’était intéressant de le montrer.
      Je suis content de ce que tu me dis, c’est dans cet esprit que j’ai fait cet article.
      Marco Articles récents…Batad aux PhilippinesMy Profile

      Répondre
  • Ali

    Bonjour as tous je suis tres surpris des français de leurs inhibitions et de leurs hypocrisies même devant la barbarie infâmes de cette tradition avec aucun respect des familles et du défunt traité comme de la merde comme un ta de viandes…. c est du bouddhisme il tuent de la même façon des vivants a la la machette femme enfant s vieillards des minorité non bouddhistes contre les rangayasses

    Répondre
  • Sandrine

    Bonjour.

    Je tombe vraiment par hasard et de haut en découvrant cette tradition. En effet, c’est culturel comme j’aurai envie de dire. Pas plus bête que de se faire embaumer, incinérer et j’en passe.
    C’est juste notre rapport au corps et au fait que ça pourrait être nous dans la fosse qui doit choquer.
    Qu’est-ce qui est choquant finalement, faire en sorte que nos morts soient maquillés en vivants pour une dernière visite de courtoisie dont seuls ceux qui restent en souffrent ou se détacher en effet de l’aspect « réel » de la personne qui n’est plus présente.
    Sacré expérience que ça doit être!

    Répondre
    • Marco

      Bonjour Sandrine et bienvenue sur le blog 🙂
      Oui c’est une sacrée expérience qui donne à réfléchir.
      Je suis content d’avoir pu grâce à mon blog partager cette tradition.

      Répondre
  • urashimahanako

    Bonjour, je suis desolee mais c’est difficil d’écrire en frances donc je vais ecrir en engles.
    I lived in Shanghai around 6 years but I have only been to few places in China and I didn’t know this is what happening in other side of China. This is so surprising! I’m sure I’ll have chances to go back to Shanghai, so next time I definitely will go visit this place.
    This must be a country side in Xizang, and not even a touristic point, but was it easy for you to find this place where this local funeral is taking place at?
    Because in my country (Japan) it’s not easy to go see a local funeral since you have to be invited to be able to attend the funeral. How is it like over there in Tibet?

    Répondre
  • Ibrahim Djido Mahamat

    Je suis vraiment bouleversé par cette scène ignoble et insoutenable que je considère comme absurde et inappropriée pour la nature humaine.Certes,quelque part d’aucuns me diraient qu’elle ferait partie de la culture des bouddhiste,mais l’excision fait aussi bien partie de la culture des peu-
    ples qui la pratiquent lorsqu’elle est combattue.Pourquoi ne pas s’insurger contre une telle barbarie,
    juste pour réhabiliter l’homme et honorer son grand départ pour l’au delà ?Je suis dépassé par cette
    vidéo,mais je remercie celui qui a eu son courage pour nous la présenter et nous enseigner de manière vivante,la folie de certains peuples que beaucoup d’entre nous ignorent !!!

    Répondre
  • Costa

    Mais QUELLE HORREUR !!!! je suis vraiment choquée par ces gens qui dépècent les corps des morts après les avoir dénudés devant tout le monde, même des enfants !!!, je n’ose même pas penser à mes parents disparus eux aussi(ou même à moi dans quelques années, si j’avais le malheur d’aller mourir dans une de ces contrées aux rites barbaresques) à qui on aurait pu faire de telles choses horribles, irrespectueuses et inacceptables.
    Chez nous, les morts se décomposent en « secret » et se font « bouffer » par les petites bêtes que Dieu a prévu pour ce travail de nettoyage de la Terre (pour qu’elle ne devienne pas un immense bourbier putride et puant) d’autres sont rapidement transformés en poussières par l’incinération (comme l’ont été mes deux parents disparus), ce qui est beaucoup plus propre à mon sens et plus respectueux que ces rites cauchemardesques de l’horreur inqualifiable !!!, j’en frissonne d’effroi !!!, ça fait juste penser aux maudits dont la Bible parle dans l’ancien testament !, c’est comme ça ou genre à ça qu’ils étaient condamnés à finir sur Terre !!! Je crois qu’il faut vraiment haïr son père, sa mère, son enfant ou autres pour arriver à cette destruction-carnage pareille sans aucun respect ni hommage à la personne qu’ils ou elles étaient de leur vivant dans leur enveloppe charnelle ou dépouille.
    J’aime bien la façon pleine de respect et de délicatesse dont sont traités les défunts dans le film « Departures » (voir Departures – film 2008 – AlloCiné
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=142464.html)

    Répondre
  • Emery Tshibanda

    Marco, je suis très content de vous avoir retrouvé car, je travaille sur ça pour mon TFC. Sans moyens pour me rendre sur terrain, vs êtes pr moi le sauveur .
    Qs/ Est _ce que Nepal a-t-il des organismes de droit de l’homme?
    -Est-ce un pays de droit?
    -Quelles sont les réactions des autorités politico-administratives et judiciaires?
    Mon adresse ;tshibandaemery@gmail.com
    Aide moi svp c est une urgence

    Répondre
    • Marco

      Bonjour Emery, Je ne suis jamais allé au Népal, désolé je ne peut pas vous aider. Cette article parle des Tibétains de l’Ouest du Sichuan en Chine.
      Je vous souhaite bon courage dans vos recherches.

      Répondre
  • le coler

    Bonsoir,
    je tombe sur votre site totalement par hasard, en parcourant mon Facebook. Et je réagis à votre article et vidéo avec… 3-4 ans de retard 😉 à propos d’un rite funéraire tibétain (le Sky Burial) – Il n’y a qu’une chose qui m’a surprise et choquée…je ne savais pas que les corps étaient découpés post-mortem pour faciliter le travail des vautours. Bonne suite dans vos voyages avec votre femme.

    (Pour info, je vous joins mon com fait sur Facebook : l y a des années que je connais ce rite mortuaire et…si je pouvais…c’est comme cela que je voudrais que cela se passe pour mon corps à mon décès. Je suis une « écolo » convaincue et la matière doit être recyclée. Je trouve plus sain de penser que mon corps pourrait permettre à des vautours de se nourrir et être « recyclé » très vite, plutôt que de « pourrir » lentement. OK, tanpis pour les bactéries et autres, mais, puisque je ne suis pas née tibétaine…toute ma famille sait que je veux être incinérée. Bref, je trouve ce rite super. (mais je comprends que cela puisse choquer certain(e)s comme d’autres rites…)

    Répondre
  • eina

    Bonjour, juste une remarque à ceux ou celles qui croient que ce sont les petites bêtes / les bactéries qui font disparaître notre corps enterré, c’est justement archifaux: ce qui se passe en réalité dans l’inhumation dite chrétienne, où le corps est séparé de la terre et de l’air et de leurs pouvoirs de transformation, par le cercueil et le caveau, ce n’est rien de naturel comme lors du compostage mais une putréfaction et c’est absolument dégoûtant paraît-il ce qu’on voit quand on est obligés d’exhumer des morts par exemple. Allez sur le site humusation.org fait par un groupe qui propose justement d’humuser les corps, càd, de façon bien sûr ritualisée et protégée, respectueuse (pas d’accès du corps aux charognards, rats etc…) de les laisser devenir de l’humus, ce qui se fait en trois mois environ je crois mais on les laisse reposer un an, puis on réduit les os en poudre, c’est aussi utile dans le compost. Puis on transporte cet humus dans une forêt dédiée. Si certains d’entre vous connaissent des cultures traditionnelles qui ont toujours procédé de cette manière ça m’intéresse de le savoir! C’est encore le rituel musulman qui est le plus « écologique », mais là aussi le corps est enterré profondément et non pas dans de l’humus qui lui permettrait de devenir de l’humus lui-même. Il semble que les cultures les plus connues (et finalement même celle du Tibet aussi, puisqu’elle fait manger les corps) aient à coeur d’écarter les corps humains d’une décomposition naturelle. C’est étonnant car, aujourd’hui, cela nous paraît un « retour au source » et un retour au cycle de la nature qui peut nous évoquer la paix et la réconciliation. Mais pour les traditions culturelles, on dirait que cela ne venait pas à l’esprit alors même que, dans leur façon de vivre, elles étaient mille fois plus au sein du cycle naturel, ne produisant pas de poubelles, ne gâchant ni gaspillant le vivant. Juste retour des choses…. mais pas que!

    Répondre
  • Dominique

    Les funérailles célestes,une coutume ancestrale chez les tibétains,personnellement cela ne me choque os,on retrouve le précepte bouddhiste de l’immatériel,seule compte l’âme d’où la réincarnation ….je préfère ça et l’incinération que de pourrir sous terre ……

    Répondre

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Retour en haut de la page